Samedi 9 Djoumada 1 1444 - 3 décembre 2022
Français

Le vertueux peut être privé d'un prodige à cause de la perfection de sa véracité, la hauteur de son rang et non en raison de l'imperfection de son alliance avec Allah

235861

Date de publication : 03-12-2015

Vues : 3663

Question

Quel est le degré d'authenticité de cette histoire:« Haywa ibn Chourayh partait de chez lui avec 60 dinars et rentrait après les avoir entièrement dépensé. Pourtant, quand il se couchait sur son lit, il retrouvait les 60 dinars sous son oreiller. Comment Allah peut Il accorder un prodige à un homme qui n'est pas un prophète alors que les califes bien guidés, qui demeurent les meilleurs humains après les prophètes, n'avaient pas pu accomplir des prodiges?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Louanges à Allah

Premièrement, al-Hafedh adh-Dhahabi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a mentionné dans la biographie de Haywa ibn Chourayh (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) inclue dans Siyar aalaam an-Noubalaa (6/405) et dans Tarikh al-islam (9/387) et reçu d'après Abdoullah ibn Wahb:Haywa prélevait un don de 60 dinars et ne rentrait pas chez lui avant d'en faire une aumône. Quand il retournait chez lui, il trouvait la somme sous son lit. Quand la nouvelle parvint à l'un de ses cousins paternels, il prit la même somme et en fit une aumône. Quand il rentra chez lui, il fouilla son lit et ne trouva rien. Il alla s'en plaindre auprès de Haywa. Ce dernier lui dit: c'est parce que j'ai donné à maître avec certitude alors que toi tu as agi pour Le tester! Voir Wafayat al-aayaan (3/37).

Nous n'avons pas pu découvrir la chaîne qui fait remonter le hadith à Ibn Wahb qui, lui, était un uléma sûr.

Deuxièmement, à supposer que l'histoire soit vraie, elle relèverait des prodiges et non des miracles, ceux-ci étant réservés aux prophètes, contrairement aux prodiges qui peuvent être accomplis aussi bien parun prophète que par un allié d'Allah (saint).Se référer à la fatwa n° 124838 pour connaître les différences entre le miracle et le prodige.

Troisièmement, l'accomplissement d'un prodige par l'inférieurn'implique pas que le supérieur et meilleur l'ait accompli car Allah peut réserver à certains de Ses alliés des prodiges à cause de leur mérite et leur avancement dans un domaine d'actes de piété. C'est une manière de les raffermir et de les distinguer par Sa grâce et de manifester Ses bienfaits qui nécessitent la gratitude. Ce qui n'implique pas que les mêmes bienfaits soient accordés à d'autres, fussent ils meilleurs que les bénéficiaires.

Abou Bakre est supérieur à Omar (P.A.a). Pourtant le dernier a accompli des prodiges que le premier ne put accomplir en dépit de sa supériorité en mérite. Le prodige peut être accompli par un homme inférieur alors qu'un autre jugé supérieur s'en passe à cause la hauteur de son rang et la perfection de son adhésion (à la foi). Cheikh al-islam, Ibn Taymiya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: Il convient de savoir que le prodige peut être accompli en fonction du besoin deson auteur. Quand un homme qui souffre d'une faiblesse dans sa foi en a besoin, il en obtient de quoi renforcer sa foi et combler son besoin. Celui qui se trouve plus parfait que lui dans son alliance avec Allah peut se passer de prodige et ne l'accomplit pas en raison de la hauteur de son rang et de sa richesse (spirituelle) et non à cause de l'imperfection de son alliance avec Allah. C'est ce qui explique qu'on constata plus de prodiges chez la génération des successeursdes compagnons qu'auprès de ces derniers. Extrait de madjmou al-fatawa (11/283).

La finalité du prodige réside dans la perpétuation de la droiture. C'est pourquoi Allah Très-haut a loué Ses alliés en évoquant leur persévérance sur le droit chemin à travers leur obéissance, leur dévouement et leur combat, actes auxquels Il a fait dépendre leur réussite ici-bas et dans l'au-delà au lieu de les faire dépendre de prodiges et actes extraordinaires accomplis par eux. Ces actes restent souvent incompris par les gens car ils comprennent aussi bien d'authentiques prodiges que des hallucinations sataniques.

Cheikh al-islam dit: La finalité du prodige réside dans la persévérance dans la droiture. Allah n'accorde à Son serviteur un honneur plus important que celui qui consiste à l'aider à L'aimer, à Lui plaire et à l'inciter à se rapprocher davantage à Lui pour obtenir sa promotion. Extrait de madjmou al-fatawa (11/298). Vu l'importance de la question, voir al-fourqan bayna awliaa ar-rahman wa awliyaa ach-chaytanpar Cheikh Ibn Taymiya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde).

Quatrièmement, les propos de l'auteur de la présente question: les califes bien guidés n'ont pas accompli de prodiges ne sont pas exacts car ils ont accompli des prodiges bien connus parce que célèbres et cités par les ulémas dans leurs biographies. Voir Siyarou aaalaam an-noubalaa par adh-Dhahabi. Voir la réponse donnée à la question n° 220765 pour découvrir certains actes prodigieux accomplis par des compagnons (P.A.a).

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A