Dimanche 15 Muharram 1446 - 21 juillet 2024
Français

L'explication de la parole du Très-haut: «Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. » (Coran,41:53).

217157

Date de publication : 12-01-2015

Vues : 55163

Question

Comment expliquer l'avant dernier verset de la sourate 41:Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. S'agit-il de dire que les mécréants sauront que l'islam est la religion vraie avant leur mort et qu'au jour de la Résurrection personne n'aura d'excuse? Quel est le degré d'authenticité du hadith cité dans le Mousnad d'Ahmad portant sur l'examen qu'Allah fera subir à tout individu n'ayant pas reçu le message de l'islam? Puisse Allah vous récompenser par le bien.

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Louanges à Allah

Allah le Puissant et Majestueux a dit: Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. (Coran,41:53).

Le terme aafaaq renvoie aux directions. Le singulier est oufouq. Le noble verset signifie qu'il y a là une promesse donnée par Allah de révéler aux humains Ses versets dans les différentes couches du ciel et de la terre et en eux-mêmes afin que la vérité leur soit claire et qu'ils soient sûrs que le Coran est vraiment venu d'Allah Très-haut.

Une divergence oppose les exégètes à propos des sens du vocabulaire du verset mais cette divergence n'altère pas le sens général car le verset accepte tous ce qu'ils ont dit car on n'y trouve aucune contradiction. Certains exégètes expliquent le terme aafaaq en disant qu'il s'agit des horizons des cieux; d'autres affirment qu'il s'agit des confins de la terre, d'autres enfin que le terme admet les deux acceptions. Quant à la parole du Très-haut : En eux-mêmes certains l'interprètent comme étant adressé aux Mecquois qui n'avaient pas encore cru au Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) et que le discours leur était adressé le jour de Badre et lors de la conquête de La Mecque. Les deux évènements furent des signes venus d'Allah Très -haut pour révéler Son soutien au profit de Son prophète et la victoire que ce dernier allait remporter sur ses ennemis en dépit de la faiblesse du nombre de ses compagnons et du peu d'équipements dont ils disposaient, ce qui prouvait qu'il était vraiment le messager d'Allah et que son message venait réellement d'Allah. D'autres l'ont interprété en disant qu'il s'agit ici de l'âme humaine en général , compte tenu de la perfection de sa création qui reflète une magnifique fabrication d'Allah Très-haut et qui prouve Son unicité, sa parfaite puissance, Sa science, Sa sagesse, etc.

Le verset peut avoir les deux acceptions puisqu'elles ne sont pas contradictoires. Allah Très-haut a tenu Sa promesse et révélé aux humains Ses signes dans l'univers et en eux-mêmes à travers les 14 siècles qui ont suivi la révélation de la promesse. Ce qui prouve à tout homme raisonnable et équitable que l'islam est vrai et que le Coran l'est aussi.

Allah Très-haut ne cesse de révéler aux humains de nombreux nouveaux signes. Leur apparition se poursuivra jusqu'à la fin du monde. En effet, l'islam est venu se mettre au service de l'humanité jusqu'à l'avènement de l'Heure. D'où le maintien de Ses singes et miracles jusqu'à l'avènement de l'heure. Voici les propos des exégètes concernant le verset:

Al-Qourtoubi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: « La parole du Très-haut: Nous leur montrerons Nos signes c'est-à-dire les signes de notre unicité et notre puissance. dans l'univers à travers les ruines des demeures des nations anciennes. et en eux-mêmes à travers les épreuves et les maladies.

Ibn Zayd a dit: dans l'univers signifie les signes des cieux et et en eux-mêmes les signes de la terre. Moudjahid dit: dans l'univers   c'est la conquête des villages car Allah le Puissant et Majestueux le facilita à Son messager et aux califes venus après lui et aux partisans de sa religion dans tous les coins du monde, notamment dans les pays du Levant comme dans les pays du Couchant et partout.

Pour les pays du Maghreb en particulier , furent réalisées des conquêtes qu'aucun chef n'avaient pu réaliser avant eux sur terre. Des victoires sur des tyrans, des monarques avec peu d'hommes de leur côté et beaucoup d'hommes du côté adverse. Leurs faibles prirent le dessus sur des forts parmi leurs ennemis. Allah leur permit d'accomplir des réalisations hors du commun. et en eux-mêmes renvoie à la conquête de La Mecque. C'est le choix d'at-Tabari. Ataa et Ibn Zayd ont dit: dans l'univers signifie les différentes sphères des cieux et de la terre y compris le soleil, la lune, les étoiles, la nuit , le jour, les vents, les pluies, le tonnerre , l'éclaire, la foudre, la végétation, les arbres , les montagnes, les mers etc. et en eux-mêmes est une référence à Sa belle œuvre et à Sa parfaite sagesse qui se manifeste même à travers l'urination et la défécation. En effet, l'individu mange et boit par un seul endroit (la bouche) et les aliments s'évacuent par deux voies distinctes. L'étonnante œuvre d'Allah et Sa sagesse se manifestent encore à travers le fonctionnement des oreilles qui distinguent entre les différents sons, et ce, entre autres aspects étonnants de la sagesse divine qui se manifeste en l'homme jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité peut être interprété de quatre manières. La première est qu'il s'agit du Coran. La deuxième est qu'il s'agit de l'islam que le Messager leur avait apporté et prêché. La troisième est que ce qu'Allah leur montre et ait pour eux est la vérité. La quatrième est Muhammad (Bénédiction et salut soient sur lui) est le vrai messager.» Extrait de Tafsir d'al-Qourtoubi (15/374-375).

Toutes ces quatre manières sont justes et s'impliquent les unes les autres. Il apparait toutefois que par verset on entend parler du saint Coran. Car on y a fait allusion dans le verset précédent: jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. Madaridj as-Salikine d'Ibn Qayyim (3/466)

Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: « cela signifie :nous allons leur montrer nos arguments et preuves indiquant que le Coran est vraiment révélé par Allah le Puissant et Majestueux à Son Messager (Bénédiction et salut soient sur lui) appuyé par des arguments externes (cosmiques), des conquêtes et la diffusion de l'islam dans différentes régions au détriment des autres religions.

Moudjahid, al-Hassan, as-Suddi ont dit: les arguments qui résident en eux-mêmes ce sont la bataille de Badre, la conquête de La Mecque et d'autres engagements à l'issue desquelles Allah accorda la victoire à Muhammad et ses compagnons et déshonora le faux et ses partisans.

Il est encore probable qu'on entend par là ce dont l'homme est composé en fait de matières mélangées et de dispositions étonnantes indiquées en chirurgie et qui prouvent la sagesse de l'Auteur Béni et Très-haut. C'est aussi une référence aux caractères humains contradictoires, bons , mauvais et intermédiaires ,et aux actes accomplis par l'homme et que ses seules capacités ne lui permettent pas de dépasser.»Tafsir d'Ibn Kathir (7/187).

Certains exégètes ont rassemblé tout ce qui est dit à propos du présent verset car on n'y trouve aucune incompatibilité, comme nous l'avons déjà expliqué.

As-Saadi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Si vous dites, ô mécréants, si vous doutez de sa véracité, c'est-à-dire celle du Coran, Allah établira et vous montrera à travers Ses signes dans l'univers, comme ceux apparaissant dans le ciel et sur terre, et ce qu'Allah Très-haut créé en fait de grands évènements qui guident le clairvoyant vers la vérité.

En eux-mêmes revoient à ce que leurs corps contiennent en fait d'étonnants signes décelés dans l'œuvre divine, preuve éclatante de la puissance d'Allah. Les signes consistent encore dans les châtiments infligés aux négateurs et les victoires accordées aux croyants. jusqu'à ce que la vérité leur devienne claire grâce aux signes. Cette clarté est telle qu'on ne pourra pas le mettre en doute. Allah l'a fait car Il a montré à Ses fidèles serviteurs des signes qui leur indiquent clairement qu'Il est la Vérité. Néanmoins c'est Allah qui assiste celui qu'Il veut à croire et laisse celui qui lui plait.» Tafsir as-Saadi,p. 752.

Muhammad Lamine ach-Chinquiti dit dans adhwaa al-bayan (7/67-68). La parole du Très-haut: Celui qui montre Ses signes. (Coran,40:14). Ce qu'Allah le Majestueux et Très-haut mentionne dans le présent verset à savoir que c'est Lui qui montre Ses signes à Ses créatures. Il l'explique clairement ailleurs. Il explique qu'Il leur montre Ses signes dans l'univers et en eux-mêmes et qu'Il vise à travers cette explication à leur montrer clairement que l'apport de Muhammad (Bénédiction et salut soient sur lui) est une vérité. C'est dans ce sens que le Très-haut dit:Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. (Coran,40:53). Le terme aafaaq est le pluriel d'oufouq qui signifie horizon. Allah le Majestueux et Très-haut a montré les aspects étranges de Son œuvre étonnante qui se manifeste à travers les cieux et la terre de manière à montrer à tout individu raisonnable qu'Il est le Maître, le seul qui mérite à être adoré. Les étonnants aspects sont perceptibles à travers le soleil, la lune, les étoiles, les arbres , les montagnes, les bêtes, les mers et d'autres.

Allah a expliqué encore qu'il fait partie de Ses signes qu'Il leur montre et qu'ils ne peuvent pas contester le fait pour Lui de leur soumettre les animaux domestiques pour qu'ils s'en servent comme montures , qu'ils en consomment , en utilisent le lait, le beurre et le fromage, les peaux, la laine et la fourrure. C'est dans ce sens que le Très-haut dit: C'est Allah qui vous a fait les bestiaux pour que vous en montiez et que vous en mangiez, et vous y avez des profits et afin que vous atteigniez sur eux une chose nécessaire qui vous tenait à cœur. C'est sur eux et sur les vaisseaux que vous êtes transportés. (Coran,40:79-80). Il explique à certains endroits que fait partie de Ses signes qu'Il montre à certaines de Ses créatures les miracles de Ses messagers car les miracles sont des indices, des marques de la véridicité des messagers.

C'est dans ce sens que le Très-haut dit à propos de Pharaon: Certes Nous lui avons montré tous Nos prodiges; mais il les a démentis et a refusé (de croire). (Coran,20:56). Il explique encore ailleurs que le châtiment infligé à ceux qui ont démenti les messagers fait partie de Ses signes montrés à Ses créatures. C'est à ce propos que le Très-haut dit dans le récit traitant de sa destruction du peuple de Loth: Et certainement, Nous avons laissé (des ruines de cette cité) un signe (d'avertissement) évident pour des gens qui comprennent. (Coran,29:34). Il dit encore à propos du châtiment qu'Ila infligé à Pharaon et son peuple à travers le déluge, les sauterelles et les puces, etc.Et Nous avons alors envoyé sur eux l'inondation, les sauterelles, les poux (ou la calandre), les grenouilles et le sang, comme signes explicites. Mais ils s'enflèrent d'orgueil et demeurèrent un peuple criminel. (Coran,7:133).

En dépit de la clarté de ces signes, nombreux sont les gens qui n'utilisent pas leur raison , leurs vues et leurs oreilles pour en avoir l'intelligence aboutissant à la saisie de la vérité. Ils sont restés comme Allah les a décrit: Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n'entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. (Coran,7:179).

La vérité est apparue à beaucoup de gens mais ils se sont obstinés et l'ont nié soit par jalousie, soit par peur de perdre leurs postes et autres avantages ou pour d'autres raisons. Ce fut le cas des dirigeants mécréants mecquois comme Abou Djahl et consorts qui, tout en reconnaissant la véridicité du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) et sa prophétie affichaient verbalement le contraire. A ce propos Allah Très-haut dit d'eux: Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d'Allah, que les injustes renient. (Coran,6:33).

Bien que ces versets soient clairs, il y avait des mécréants qui n'avaient pas reçu l'appel de l'islam ou avaient une excuse comme c'était le cas des gens privés de leurs facultés mentales et ceux morts à bas âge donc avant d'atteindre l'âge de raison et de devenir responsables. Ce sont ceux là que les hadiths disent qu'ils seront éprouvés au jour de la Résurrection.

L'imam Ahmad (16301), Ibn Hibban (7357) et at-Tabarani dans al-Kabir (841) d'après al-Aswad ibn Sarii que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: Quatre (situations se présenteront) au jour de la Résurrection: un homme sourd qui n'entend rien, un homme stupide, un vieillard finissant, un homme ayant vécu dans une période d'interruption (de la transmission du message divin).. Quant au sourd, il dira: ô Maître! L'islam arriva à un moment où je n'entendais plus rien. Quant au stupide, il dira, ô Maître! L'islam arriva à un moment où les gamins me lançaient des crottins de chameau. Quant au vieillard finissant, il dira: ô Maître! L'islam arriva à un moment où je ne saisissais plus rien. Quant à celui mort au cours d'une période d'interruption (de la transmission du message divin), il dira: ô Maître! Je n'ai pas reçu de messager. Il prend sur eux l'engagement de Lui obéir (s'ils en avaient eu la possibilité) puis il enverra quelqu'un leur dire: entrez en enfer! Au nom de Celui qui tient mon âme en sa main! S'ils y entraient, il ne serait que fricheur et paix pour eux. (hadith jugé authentique par al-Bayhaqui dans al-itiqaad (p.169) et déclaré authentique par al-Abani dans as-Sahihah (1434) et al-Haythami dit dans al-Madjma (7/216) que ses transmetteurs sont du Sahih. Voir à toutes fins utiles la réponse donnée à la question n° 98714.

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A