Mardi 19 Dhoul Hidjdjah 1445 - 25 juin 2024
Français

L’acupuncture et son effet sur le jeûne

Question

Le recours à l’acuponcture pour diminuer ou augmenter le poids rompt il le jeûne?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Premièrement :

L’acupuncture est une méthode chinoise ancienne pour soigner les douleurs et plusieurs différentes maladies. Elle consiste à planter des aiguilles sur différentes parties du corps.

Les spécialistes appelés acupuncteurs placent des aiguilles perçantes sur un seul endroit ou sur l’un d’une centaines d’endroits précis sur le long des méridiens. La plantation des aiguilles provoque un sentiment aigu d’un pincement qui s’estompe vite pour laisser la place à un picotement transitoire ou un sentiment d’engourdissement ou de lourdeur ou de douleur aussi longtemps que l’aiguille restera en place.

L’acupuncture apaise la douleur et soigne différents états pathologiques comme l’inflammation articulaire, l’asthme, la migraine, les ulcérations et les affections oculaires en plus de certaines maladies mentales.

Les Chinois avaient perpétué, dès la fin des années cinquante du vingtième siècle, l’usage de cette technique traditionnelle pour atténuer la douleur lors d’une opération chirurgicale afin de garder le malade conscient mais il ne sent qu’une douleur légère ou absolument aucune douleur.

Voir « L’Encyclopédie Universelle Arabe » matière (acupuncture).

Deuxièmement :

L’imam Abou Al Walid Ibn Rouchd (Puisse Allah lui accorder Sa Miséricorde) a dit : « Ils (les ulémas) sont d’avis que le jeûneur doit s’abstenir de manger, de boire et d’avoir un rapport intime compte tenu de la parole d’Allah le Très-Haut : « Coïtez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu'Allah a prescrit en votre faveur (comme progéniture) ; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc (la clarté) de l'aube du fil noir (l’obscurité de la nuit). » (Coran : 2/ 187).

Leurs avis divergent sur des questions dont certaines rien n’a pas été prononcé à leur sujet et d’autres prononcées. L’une des questions non prononcées c’est ce qui parvient à l’estomac d’éléments non nutritifs, et les éléments qui y parviennent par une voie autre que celle empruntée par les aliments, comme l’injection.

La cause de leur divergence de vues vient d’un raisonnement par analogie assimilant le nutritif au non nutritif, car le prononcé est le nutritif. Ceux qui pensent que le dessein du jeûne peut être cerné par la raison n’assimilent pas le nutritif au non nutritif. Ceux qui pensent que le jeûne est un acte cultuel irrationnel qui ne vise que l’abstention de tout ce qui pénètre au ventre, assimilent le non nutritif au nutritif. » Extrait de Bidayat Al-Moudjtahid (2/698).

Troisièmement :

L’injection dont le but est de soigner et non pas de nourrir ne rompt pas le jeûne. Peu importe qu’elle soit intraveineuse ou intramusculaire. Alors que l’injection dont le but est la nutrition, elle rompt le jeûne d’après l’avis de la majorité des ulémas contemporains. On l’a déjà expliqué dans le cadre de la réponse donnée à la question N° 65632 .

Voir Mouftirates As-Siyâm Al Mou’assira (Les facteurs modernes de la rupture du jeûne) par Dr Ahmed Al-Khalil (65-68).

Quatrièmement :

L’acupuncture ne fait pas partie des injections nutritives. Elle n’a rien à voir avec le manger et le boire. Elle ne s’accompagne de l’introduction d’aucune solution ou liquide dans le corps, comme c’est le cas dans les injections ordinaires. Elle ne fait que piquer et stimuler des endroits déterminés du corps sans viser à y injecter un liquide quelconque, comme on vient de le dire.

Cela étant, elle n’a aucun impact sur le jeûne. Par conséquent, il n’y a aucun inconvénient à y recourir à une fin curative et quand elle s’avère efficace pour le malade.

Et Allah, le Très-Haut, sait mieux.

Source: Islam Q&A