Dimanche 29 Safar 1444 - 25 septembre 2022
Français

À propos de l’invocation reçue des Compagnons et à dire dans la prière dite qounoute à partir de la mi-Ramadan et qui remonte au califat d’Omar ibn al-Khattab

271214

Date de publication : 28-04-2022

Vues : 557

Question

Quelle est cette invocation que les Compangons avaient l’habitude de réciter à la mi-Ramadan pendant le califait d’Omar ibn al-Khattab?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Premièrement, plusieurs hadiths évoquent ladite prière. La plus connue en est celle citée par l’imam Ahmad dans son Mousnad (1718) et par Abou Dawoud dans ses Sunans (1425) et par at-Tirmidhi dans ses Sunans (464) et par an-Nassie dans ses Sunans (1745) et par Ibn Madjah dans ses Sunans (1178) à partir d’un hadith d’al-Hassan ibn Ali (p.A.a) qui a dit: « Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) m’a appris ces mots à dire dans la quonoute de la prière de cloture:

Seigneur, insère-moi parmi ceux que tu guides. Accorde-moi la paix intérireure et extérieure  comme Tu le fais pour d’autres.Prends-moi en charge comme Tu le fais pour d’autres. Bénis ce que Tu m’a accordé. Protège-moi contre ce que Tu décrètes. Certes,Tu juges sans être jugé.Ton allié ne sera pas humilié.Tu procures bénédiction, ô notre Maître, Tu es le Transcendant.»  Ce hadith est déclaré authentique par an-Nawawi dans khoulassatoul ahkaam (1/455) et par Ibn Hadjar dans Mouwafaqatoul-khabar al-khabar (1/333) et par Ibn al-Moulaqquin dans al-Badre al-Mounir (3/630) et par Cheikh al-Albani dans Sahihi Sunani Abi Dawoud (1281)

Deuxièmement, s’agissant de l’invocation que les Compangons avaient l’habitude de réciter durant le califat du Commandeur des Croyants, Omar ibn al-Khattab, Ibn Khouzaymah l’a citée dans son Sahih (1100) par la voie d’Ourwah ibn Zoubeyr selon lequel Abdourrahman ibn Abd al-Qari, en charge du Trésor conjointement avec Abdoullah ibn al-Arqam sous le  règne d’Omar ibn al-Khattab, dit que ce dernier sortit au cours d’une nuit en sa compangie et fit le tour de la mosquée à un moment où ses occupants étaient dispersés: un homme prie seul ça et un groupe priait sous la direction d’un autre là…C’est alors qu’il dit: « au nom d’Allah, je crois qu’il serait mieux de regrouper tous ces gens derrière un sel lectuer (imam). Ensuite , il prit une décision dans ce sens et donna à Oubey ibn Kaab l’ordre de leur dirger la prière. Quand il revint et trouva les gens en prière derrière leur imam, il dit: quelle belle innovation, celle-là! La (dernière) partie de la nuit au cours de la quelle vous dormez est meilleure que celle que vous passez en prière. À l’époque , les gens priaient pendant la première partie de la nuit et maudissaient les mécréants au milieu de la nuit en ces termes: « Seigneur, combats les mécréants qui détournent les gens de Ton chemin, traitent Tes messagers de menteurs  et ne croient pas à Ta promesse. Plonge les dans des contradictions. Sème la terreur en eux.Inflige leur Ton châtiment, ô Dieu de vérité. » Ensuite il priait pour le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et  sollicitait le bien au profit  des musulmans dans la mesure du possible et demandait le pardon pour les croyants. Ayant dit tout cela, il ajoutait : « Seigneur, c’est Toi seul que nous adorons. C’est pour Toi seul que nous prions et nous prosternons. C’est seul vers Toi que nous nous orientons ensemble et espérons jouire de Ta miséricorde et redoutons Ton châtiment. Ton châtiment frappera immanquablement celui que Tu prends pour ennemi. » Ensuite, il disait Allahou akbar avant de se prosterner.

La chaîne de transmission du hadith est vérifée par Cheikh al-Albani (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde ) dans Quyami Ramadan,p.31.

Un hadith pareil a été rapporté par Mouadh ibn al-Harith al-Ansari plus connu sous le nom Mouadh al-Qari. Il était l’un des Compagnons ayant la mâitrise du Coran, et le lisait pour les Ansar en sa qualité d’imam.Il fut tué lors de la bataille de la Harra en l’an 63 de l’Hégire. Ibn Hadjar dit dans al-Issabah (6/110) : « C’est lui qu’Omar avait désigné pour diriger les prières nocturnes du Ramadan. »

Il a été rapporté par une voie sûre qu’il (le Prophète) employait une invocation proche de celle sus-indiquée dans les prières nocturnes du Ramadan. Cité d’après lui par Abou Dawoud dans Masseil imam Ahmad.p.96 par la voie de Muhammad ibn Sirine qui a dit: « Mouadh al-Qaari avait l’habitude de dire à la fin de ses prières du Ramadan: « Seigneur, châtie les méréants qui détournent les gens de Ton chemin et démentissent Tes messagers.Seignur, sème la terreur en leur sein. Plonge les dans des contaditions. Inflige leur Ton châtimnt.Intensifie la terreur dont il souffrent. Seigneur, combats ls mécréants issus des gens du livre qui détournent les gens de Ton chemin et démentissent Tes messagers.Seigneur, inspire leur la terreur. Plonge les dans des contradiction. Inflige leur Ton châtiment et amplifie leur panique.

Seigneur, pardonne aux croyants et aux croyantes; aux musulmans et aux musulmanes. Réconcilie-les. Consolide la concorde en leur sein. Réalise l’entente entre eux et les meilleurs d’entre eux. Inspire leur la reconnaissance de Tes bienfaits envers eux et le respect de leur engagement à Ton egard. Donne-leur la victoire sur Ton ennemi qui est le leur, ô Seigneur de vérité.

Il a été rapporté qu’Omar lui-même disait dans son invocation de qounoute: « Seigneur, pardonne-nous, croyants et croyantes, musulmans et musulmanes.Mets leurscoeurs ensemble. Réconcilie-les. Donne-leur la victoire sur Ton ennemi, le leur.Seigneur, maudits les mécréants issus des gens du livre qui détournent les gens de Ton chemin et démentissent Tes Messagers et combattent Tes alliés. Seigneur, plonge-les dans des contradictions. Fais trembler leurs pieds.Assène-leur Ton coup que rien ne peut éviter aux criminels.

Au nom d’Allah le Clément et Miséricordieux

Seigneur, nous sollicitons Ton assistance et Ton pardon. Nous Te louons et ne Te renions pas.Nous nous soumettons à Toi et nous démarquons de celui qui Te désobéis.

Au nom d’Allah le Clément et Miséricordieux

Seigneur, c’est Toi seul que nous adorons. C’est pour Toi seul que nous prions et nous prosternons.C’est vers Toi seul que nous nous orientons ensemble. Nous redoutons Ton châtiment et espérons Ta miséricorde. Certes, Ton châtiment ne ratera pas les mécréants.

Cette invocation est citée par Abdourrazzaq dans son Mousannaf (4969) et par Ibn Ai Chaybah dans son Mousannaf (7027) et al-Bayhaqui dans as-Sunan al-Koubra (2/210) La tradition a été authentifiée par al-Bayhaqui après l’avoir rapportée. Ce qu’Ibn al-Moulaqqin a fit dans al-Badre al-mounir (4/371)

Si le prieur réunissait tout ce qui a été rapporté du Prophète (bénédiction et salut soietnt sur lui) et ce qui a été rapporté de ses Compangons (p.A.a) à propos du qounoute, ce serait une bonne chose.Réunir de telles invocations ne serait pas trop long ni pénible pour les gens.On pourrait les alterner de sorte à utiliser une parite un jour et utiliser l’autre patie un autre jour. Tout cela est bon, s’il plaît à Allah.  Voir à toutes fins utiles la réponse donnée à la question n° 81083 .

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A