Samedi 9 Dhoul Qaadah 1442 - 19 juin 2021
Français

Comment faire pour ne viser que l’agrément d’Allah en lieu et place de celui des gens?

Question

Comment faire de sorte à ne me préoccuper que de l’agrément d’Allah sans me soucier de l’agrément des gens? Quels sont les ouvrages qui m’y aident?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Le plus important objectif à viser par le croyant est l’agrément du Maître de l’univers. A ce propos Allah dit: « … Et la satisfaction d'Allah est plus grande encore, et c'est là l'énorme succès. » (Coran,9:72)

Al-Boukhari (6549) rapporte dans son Sahih et Mouslim (2829) dans le sien d’après Abou Said al-Khoudri que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Certes, Allah le Très haut , le Béni dira aux habitants du paradis : « Ô habitants du paradis! »-« Ils diront: labbayka wa sadayka (nous voici présents et heureux )-«Il dira : «Êtes-vous satisfaits? »-« Ils répondront : comment ne le serions-nous pas alors que Tu nous as donné ce que tu n’avais donné à aucune de Tes créatures. »-Il dira: « Je vais vous donner mieux.» - « Ils diront: «Qu’est ce qui peut être mieux? »- «Il dira : « Je vous accorde Mon agrément et Je ne serai jamais insatisfait de vous.»

Ce qui donne son sens à la vie du croyant c’est sa recherche de l’agrément d’Allah, le seul, qui n’a pas d’associé, même s’il devait mécontenter les gens. Ce qui caractérise la vie des hypocrites réside dans leur ardent désir de satisfaire les créatures dussent-ils susciter le dépit du Maître de l’univers. C’est dans ce sens qu’Allah dit d’eux : « Ils vous jurent par Allah pour vous satisfaire. Alors qu'Allah -ainsi que Son messager -est plus en droit qu'ils Le satisfassent, s'ils sont vraiment croyants.» (Coran,9:62)

Voici ce qui aide le fidèle dans sa recherche de l’agrément  d’Allah seul:

Premièrement, que le fidèle connaisse son Maître au point d’être convaincu que tout est en Sa main et que c’est Lui seul qui gère les affaires et que c’est Lui seul qui rehausse ou  rabaisse; donne puissance ou en prive. Personne ne peut empêcher ce qu’Il veut donner, ni donner ce qu’Il veut empêcher. Tous les humains réunis ne pourraient disposer du pouvoir de s’attirer des profits et de se prévenir de préjudices, ni de donner la vie ou la mort ou autre chose sans Lui.

Quand le fidèle est convaincu de tout cela , son coeur restera attaché à son Maître puisqu’il croira que les gens ne peuvent rien lui apporter sans son Maître et ne peuvent pas lui  éviter un préjudice sans Sa permission. Sous ce rapport, le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Sache que si la Umma se réunissait afin de t’apporter un quelconque profit, ils ne le feraient que si cela avait été décrété par Allah. S’ils s’étaient mobilisés dans le but de porter une quelconque nuisance ,ils n’y parviendraient que si cela avait été décrété par Lui. » (Rapporté par at-Tirmidhi dans ses Sunan (2516) et jugé authentique par cheikh al-Albani dans silsilatoul ahadith as-sahihah (5/497).

Deuxièmement, que le fidèle soit sûr que l’amitié et l’affection que les gens lui témoignent dépendent de la permission de son vrai Maître. Quand le fidèle Lui donne satisfaction, Il installe son amour dans les coeurs de Ses fidèles croyants.

At-Tirmidhi rapporte dans ses Sunan (3267) un hadith de al-Baraa ibn Azib (P.A.a) selon lequel: « Un homme s’est levé et dit: «C’est magnifique de me louer et abject de me dénigrer! »-« Seul Allah le Puissant et Majestueux mérite cela. » Rétorque le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui). Le hadith est jugé authentique par cheikh al-Albani dans Sahih at-Tirmidhi (2605).

Seul Allah est celui qui embellit l’image de Son serviteur  qu’Il loue et détériore l’image de Son serviteur dont Il est insatisfait. Quant aux autres , ils ne jouissent pas de ce pouvoir sans Sa permission.

Un hadith nous apprend que c’est Allah qui installe l’affection de quelqu’un ou sa détestation dans les coeurs des créatures.

Al-Boukhari (3209) et Mouslim (2637) dans leurs Sahihs respectifs rapportent un hadith reçu d’Abou Hourayrah selon lequel le Message d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Quand Allah aime un fidèle serviteur, Il convoque Gabriel et lui dit : « J’aime untel alors aime-le! Gabriel l’aime  et appelle les gens du ciel pour leur dire: « Certes, Allah aime untel alors aimez le! » Les gens du ciel l’aimeront et son agrément se répandra sur la terre. Si Allah déteste un serviteur , Il convoque Gabriel et lui dit: « Je déteste untel alors déteste-le. » Gabriel le déteste et appelle les gens du ciel pour leur dire : « Certes, Allah déteste untel alors détestez le. » Ils le détesteront  et sa détestation gagnera à la terre.

Troisièmement, que le fidèle serviteur soit sûr que son désir de satisfaire les gens sans agréer le Maître de l’univers signifie qu’il est délaissé. Le  délaissement  rend le délaissé honni et sans soutien de sorte que personne ne le loue. S’il cherchait l’agrément d’Allah seul, Allah le protégerait des humains. A ce propos Allah dit: « N'assigne point à Allah d'autre divinité; sinon tu te trouveras méprisé et abandonné. » (Coran,17:22)

Ibn Hibban a rapporté dans son Sahih (277) un hadith d’Aicha selon lequel le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Celui qui cherche à satisfaire Allah au point de mécontenter les gens, sera protégé par Allah. Et celui qui cherche à satisfaire les gens au pont de mécontenter Allah, sera livré aux gens par Allah. » Le hadith est jugé authentique par cheikh al-Albani dans as-silsilah as-Sahihah (2311)

Voyez comment Kaab ibn Malick (P.A.a) était sincèrement soucieux de complaire à Allah seul, convaincu comme il était qu’Allah assurerait sa défense grâce à sa véridicité. S’il n’avait cherché qu’à échapper au mécontentement des gens, fût-ce en mentant, Allah allait susciter leur mécontentement contre lui.

A propos du repentir de Kaab (P.A.a), on rapporte qu’il a dit au Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui): « Au nom d’Allah, si j’étais assis devant un autre que toi parmi les hommes de ce bas monde, je penserais pouvoir échapper à sa colère grâce à une excuse car ma capacité à argumenter me le permettrait … Avec toi, je sais, au nom d’Allah, que si je te mentais aujourd’hui pour te faire plaisir, Allah pourrait ne pas être content de moi. En revanche , si je tiens sans complaisance un discours de vérité, j’espère qu’Allah me pardonnera. Non, au nom d’Allah! Je n’avais aucune excuse. J’étais assez fort et riche  quand je m’étais retardé…Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Quant à celui-ci (Kaab) il a dit la vérité. Va-t’en jusqu’à ce qu’Allah  décide à ton propos. » (Cité par al-Boukhari dans son Sahih (4418) et par Mouslim dans son Sahih (2769)

Quatrièmement, que le fidèle sache qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde. L’homme traîne l’injustice et l’ignorance depuis son origine. Satisfaire tous est hors de portée. Puisque les gens ne sont pas satisfaits de leur Maître , comment le seront ils de toi?

Dans son ouvrage az-Zouhd al-kabiir (180) , al-Bayhaqui cite grâce à une chaîne  passant par la voie d’al-Hassan al-Basri selon lequel on lui avait dit: « Des gens fréquentent tes séances d’enseignement pour pécher des propos déplacés et les répandre afin que les gens te médisent! Il a répondu: «Ne t’en fais pas. Je m’évertue  à habituer mon âme à  désirer se  retrouver dans le voisinage d’Allah, et elle m’obéit. Je lui ai fais désirer les houris aux beaux yeux et elle les convoite. Quand j’ai voulu l’amener à désirer se mettre à l’abri des gens, je n’en ai trouvé aucun moyen. M’ayant rendu compte que les gens sont toujours insatisfaits de leur Créateur, je sais qu’ils ne le seront  pas d’une créature comme eux.

Chafii (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)  a dit à Younus ibn Abdoul Aalaa: «Abou Moussa! Quelque soit l’effort que tu déploieras pour satisfaire les gens, tu n’y parviendrais pas. Dès lors , rends ton intention et ton oeuvre exclusivement dédiées à Allah le Puissant et Majestueux. » Cité par al-Bayhaqui dans Chouab al-iman (6518)

Que le fidèle cherche uniquement à satisfaire son Maître. S’il le fait ,cela lui suffit. Que ta vie soit marquée par ton effort constant pour rester fidèle au Maitre de l’univers.

« Si seulement Tu restait doux bien que toute la vie soi amère!

Si seulement tu était satisfait bien que tous les autre soient en colère!

Si seulement mes liens avec Toi étaient bien entretenus, fussent ceux qui me rattachent aux mondes relâchés!

Si ton affection est assurée, tout le reste compte peu,

Tout ce qui est sur la terre n’étant rien dautre que de la terre. »

S’agissant des ouvrages, nous n’en connaissons aucun qui soit consacré au présent sujet. Cependant  nous recommandions à l’auteur de la question et à tous les musulmans  de chercher à mieux connaitre Allah. En effet, mieux on connait Allah, plus important sera le désir de ne satisfaire que Lui et de faire fi du mécontentement des gens.

Parmi les bons livres à consulter celui intitulé an-Nahdj al-asmaa fii charh asmaa Allah al-housnaa par le Dr Muhammad al-Hamoud an-Nadjdi

En plus , nous recommandons la fréquente lecture des livres d’Ibn Radjab al-Hanbali et d’Ibn al-Qayyim. Les écrits de l’un et de l’autre sont très utiles sur ce chapitre.

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A